Indiens vs dictature brésilienne dans "Iracema" de Jorge Bodansky et Orlando Senna (1974), suivi d’un entretien avec Orlando Senna (2012)

Séance du 19 novembre

« Iracema, de Jorge Bodansky et Orlando Senna, s’inscrit dans la démarche de critique directe de la politique mise en place par le régime dictatorial des années 1970 au Brésil. Le film, de facture radicalement opposée à ce qui se fait à l’époque, est réalisé en 1974 mais ne sera libéré par la censure qu’au début des années 1980. Iracema est une production allemande et dès le départ Jorge Bodansky et Orlando Senna savent que le film aura une carrière internationale avant d’obtenir une visibilité sur le territoire national brésilien, puisque son sujet prend le contre-pied de l’idéologie faussement progressiste martelée quotidiennement par le régime militaire de l’époque. Cette idée de progrès était prédominante et constamment reléguée par les politiques et les journaux, les publications affirmaient uniquement des nouvelles positives quant à l’avancée de la modernisation du pays. La construction de la route « transamazonica »  (route qui traverse toute l’Amazonie) faisait partie des grandes œuvres et du miracle économique brésilien qui devait prouver et assoir l’autorité du régime mis en place. C’est cette propagande que Jorge Bodansky et Orlando Senna dénoncent dans leur film, une propagande qui permet de justifier la dictature, non seulement au sein du pays mais aussi auprès des autorités étrangères. Lire la suite