Une vie suspendue. "Il Rifugio" de Francesco Cannito et Luca Cusani (2012) comme espace de la limite et de l’exception.

Séance du 17 juin

Rédactrice : Chiara Rubessi

« Depuis le début de l’année 2011, en raison de la situation en Afrique du Nord, plus de 50.000 personnes ont débarqué par bateau vers l’île italienne de Lampedusa, 13.000 d’entre elles ont été renvoyées en Afrique et 15.000 ont obtenu le statut de réfugié, tandis que 22.000 ont été accueillis dans des structures « inadéquates » dans l’attente d’une reconnaissance de statut. Les réalisateurs Francesco Cannito et Luca Cusani s’emparent de ce fait divers, paru en juillet 2011 dans le journal La Repubblica, et attestent de cette réalité par un documentaire indépendant, à petit budget et autoproduit[1] sur deux années. Il Rifugio (2012) retrace la vie suspendue de 116 de ces migrants, hébergés pendant plus de quatre mois dans un hôtel solitaire sur le sommet des Alpes italiennes. Isolés du reste du monde, ils vivent dans l’attente de savoir s’ils seront expulsés ou enfin reconnus, alors que l’hiver est à venir. Lire la suite