The Laughing Alligator (1979) de Juan Downey. Retourner le regard, devenir-autre.

Séance du 29 juin à la BnF

Rédactrice : Raquel Schefer

laughing-alligator -  Juan Downey copyrightLe cinéaste chilien Juan Downey (1940-1993), basé à New York depuis 1960, se spécialise dans le documentaire anthropologique avant de passer à l’art vidéo. Entre 1976 et 1977, il tourne The Laughing Alligator (Le jacaré qui rit) avec — notons la préposition, employée dans le générique du film — les Indiens Yanomami de la forêt amazonienne du Venezuela. Les Yanomami, qui appellent les Blancs « le peuple de la marchandise », pratiquent ce que Downey définit comme une « forme limite d’architecture funéraire » : la préparation culinaire et l’ingestion rituelle des cendres de leurs morts. The Laughing Alligator établit des correspondances entre cette pratique endo-cannibale, la recherche anthropologique et la représentation cinématographique, construisant un horizon d’altérité. Renversant les frontières entre l’objectif et le subjectif structurantes du documentaire et de la science, cet horizon d’altérité permet de surpasser la dualité civilisation-barbarie, tout comme les hiérarchies des systèmes de représentation de l’anthropologie et du cinéma.

Lire la suite